5. Alter do chao à Belem.

Posté le 14 janvier 2017

Apres 2 vols consécutifs, nous atterrissons à Santarem pour nous rendre à Alter do Chao, petit village situé sur le rio Tapajos, au point de confluence de l’Amazonie. Sur les rives et face au village, d’énormes bancs de sable, se couvrent et se découvrent au grès des saisons, laissant émerger des plages et des iles de sable blanc.

 

Aletr do chao
Album : Aletr do chao

23 images
Voir l'album

Malheureusement nous arrivons le 2 janvier, en pleines vacances, des hordes de touristes envahissent les plages ou sont installées des dizaines de tables, chaises plastiques et parasols…ici  on peut déguster un plat ou une bière, le cul dans l’eau, et les oreilles saturées de musique à donf… entourés de semblables bruyants !!

_MG_6163 _MG_6166
Nous sommes surprises par les tarifs pratiqués, le Brésil est vraiment cher, une piaule à 60 euros, et une excursion pour 100 euros… On est un peu dépitées!
Nous partons quand même visiter le lago verde et ses forets immergées.
Depuis le 1er au matin, Domie s’est réveillée avec une éruption cutanée sur tout le corps, impressionnante, et est très fatiguée… Nous comprenons, après coup qu’elle a chopée le Zyka…

 

_MG_6109
Avec tout ces événements rapprochés, nous sommes un peu en mode « ralenti ».
Nous quittons Alter pour embarquer à bord du Star Amazonia, gros bateau qui relie Manaus à Belem. A bord, 750 personnes, entassées sur deux niveaux de ponts de hamacs et quelques cabines. Nous optons pour le confort d’une « suite » avec toilettes/douche privés!!

 

_MG_6331 _MG_6335_MG_6216
L’ambiance à bord est sympa, les brésiliens aussi…De nombreuses escales tout au long des 2 jours, les enfants accostant à bord de barques minuscules, prenant des risques inouïs pour vendre leurs quelques crevettes….

 

Bateau
Album : Bateau

23 images
Voir l'album

Nous retrouvons le sol ferme, à Belem, ville de plus d’un million d’habitants, port industriel de l’estuaire de l’Amazone. Première colonie européenne sur le fleuve, où anglais, hollandais et français ont édifié de belles demeures, qui ont perdu leur faste. Pourtant malgré ce décor décati, ces façades délabrées, dévorées par la moisissure, un certain charme demeure. En ce dimanche, les rues sont désertes,  dans ce quartier la pauvreté transpire, beaucoup de gens dorment sur des cartons, ou déambulent complètement défoncés au crack…

 

Belem
Album : Belem

15 images
Voir l'album

Un commentaire pour « 5. Alter do chao à Belem. »

  1.  
    Corinne
    16 janvier 2017 | 15 h 07 min
     

    :o )
    merci !

    Répondre

Laisser un commentaire